Nettoyer sa chaîne de vélo : Guide des bonnes pratiques

CONSEILS, WORKSHOP

pub

🌸 GRAND DESTOCKAGE 🌸

Livraison express chez vous dès le lendemain ! 🚀

🎁 JE FONCE 🎁


Conserver la chaîne de votre vélo en bon état devrait être une priorité. Une chaîne de vélo classique parcourt en moyenne entre 3 000 et 8 000 kilomètres, selon l’utilisation qui en est faite.

Son rôle est simple, mais il faut tout faire pour qu’elle soit synchronisée avec les plateaux de la manivelle et les pignons à l’arrière de votre vélo. Les chaînes de vélo classiques comptent jusqu’à 116 maillons, ce qui signifie qu’elles comportent plus de pièces en mouvement que n’importe quel autre composant.

Dans ce guide, nous allons vous expliquer comment fonctionne la chaine de votre vélo de gravel, comment l’entretenir pour rallonger au maximum sa durée de vie et surtout, les choses à ne pas faire pour éviter une usure prématurée ou bien même une casse lors d’une sortie.

La chaîne de vélo est un organe mécanique, et le frottement avec les plateaux et les pignons crée une friction. Cette action métal contre métal provoque l’usure de la chaîne. Il peut y avoir jusqu’à 44 000 pièces de chaîne en mouvement pour chaque minute que dure un pédalage intensif. Cela fait beaucoup de frictions.

En raison de sa proximité avec le sol, la chaîne est également très sensible aux éléments. Les gravillons et la boue l’useront plus rapidement si vous n’en prenez pas soin.

Il est indispensable de nettoyer et de lubrifier la chaîne d’un vélo. Cette opération doit être effectuée une fois par semaine si vous roulez quotidiennement dans des conditions normales, et ne devrait vous prendre trop de temps.

Doit-on huiler ou lubrifier sa chaine de vélo ?

La lubrification de la chaîne est indispensable au bon fonctionnement de votre vélo. En effet, la chaîne est indispensable pour convertir l’effort que vous fournissez en pédalant en mouvement vers l’avant.

Une chaîne qui grince est facilement perceptible et se ressent dans les vibrations qui se répercutent sur les pédales, puis sur vos pieds. Le vélo peut être une activité agréable, surtout lorsque tout est calme autour de vous. Une chaîne qui fait du bruit ne vous aide pas à garder le moral.

Votre coup de pédale sera moins efficace si votre chaîne n’est pas lubrifiée. Seulement d’un ou deux pour cent, mais suffisamment pour faire la différence. Ajoutez à cela l’impact psychologique de savoir que vous pourriez aller plus vite pour le même effort et vous aggraverez la situation.

Une chaîne mal lubrifiée use aussi plus vite d’autres pièces. Vos plateaux, roues et pignons s’useront plus rapidement, et vos dépenses grimperont.

Quel type d’huile dois-je utiliser sur une chaîne de vélo ?

Il existe de nombreux types de lubrifiants destinés aux chaînes de vélo, conçus pour répondre aux différentes exigences auxquelles elles sont soumises. La plupart des lubrifiants utilisés sont des huiles synthétiques, des substances qui limitent les frottements et des fluides porteurs qui s’évaporent.

Choisissez en fonction de l’utilisation, des habitudes de conduite et de votre budget. Les lubrifiants humides ne fonctionnent pas de la même manière que les lubrifiants secs.

Les principaux types de lubrifiants se présentent sous forme de formules humides ou sèches.

  • Le lubrifiant humide est conçu pour les chaînes qui sont utilisées dans des conditions humides ou tout au long de l’année. Il est un peu plus épais, ce qui prolonge la durée de vie de la chaîne, mais n’attire pas les saletés. Cela signifie que vous devrez peut-être nettoyer la chaîne et remplacer l’huile plus fréquemment.
  • Un lubrifiant sec est conçu pour rouler par temps sec et présente une friction plus faible, ce qui attire moins de saletés. Mais ils sont plus facilement éliminés au contact de l’eau.
  • Les lubrifiants à base de céramique et de cire sont arrivés sur le marché ces dernières années, mais ils semblent être destinés aux sportifs et aux professionnels.

N’utilisez jamais d’huile moteur sur la chaîne de votre vélo.

Comment bien nettoyer sa chaine de vélo gravel étape par étape ?

Le nettoyage ou le dégraissage de votre chaîne est aussi important que sa lubrification. Il est absolument indispensable de retirer l’huile accumulée lors des sorties de la semaine précédente et d’éliminer la boue qui s’est accumulée entre les maillons et les engrenages afin d’améliorer la fiabilité de votre trajet et de prolonger la durée de vie de vos composants.

Une fois le dégraissage effectué, vous pouvez commencer à appliquer le lubrifiant. Vous devez vous efforcer de lubrifier chaque maillon de manière mesurée, sans en appliquer trop ou trop peu. Idéalement, vous devez en appliquer aussi peu que nécessaire. Vous devez également pénétrer à l’intérieur des maillons de la chaîne, au niveau des axes et des rouleaux.

Quelle est la meilleure huile pour chaine de vélo ? Notre TOP 3

Pour les cyclistes exigeants, la meilleure huile doit permettre à la chaîne de garantir une longévité maximale à la chaine du vélo.

Elle doit également éviter d’attirer les saletés qui pourraient se retrouver sur notre peau ou nos vêtements, notamment le bas du pantalon.

  • MUC-OFF Lubrifiant DRY LUBE Sec pour chaine

    • Lubrifiant sec
    • Conçu pour les conditions sèches et poussiéreuses
    • Distribution uniforme
    • Formule non grasse
  • SQUIRT Lubrifiant 500ml

    •  Lubrifiant à base de cire et d’eau 100% biodégradable 
    • Conditions sèches, humides, boue, sable…
    • x2 sur la durée de vie de la chaine de vélo

Quelles alternatives pour lubrifier sa chaine de vélo gravel ?

Le WD40 est une alternative mais le débat autour de ce produit est éternel. Nombreux sont ceux qui ne veulent pas l’approcher de la transmission de leur vélo. Les uns disent qu’il s’agit d’un solvant, les autres d’un lubrifiant. Il est bon marché, polyvalent et susceptible de se trouver dans tous les garages ou les boites à outils.

L’entreprise a pris l’initiative de lancer des lubrifiants spécifiques pour les vélos, ce qui témoigne clairement de la pertinence de son produit de référence pour votre vélo.

L’huile 3 en 1 “tous usages” est un bon substitut. Il s’agit d’une huile relativement ancienne dont les origines datent du 19e siècle. Ce produit ménager peut être utilisé sur un vélo. C’est une huile légère, mais elle encrassera votre transmission en cas d’utilisation excessive. Par conséquent, il faudra peut-être un peu plus de temps pour dégraisser une chaîne après l’application de ce produit.

On pourrait être tenté d’utiliser la graisse utilisée pour les roulements ou le câblage, mais elle est très collante et n’est pas recommandée.

L’huile de cuisson, l’huile d’olive ou l’huile de coco sont considérées par certains comme étant mieux que rien et sont à la portée du plus grand nombre. Toutefois, ces produits représentent un véritable bric-à-brac, attireront la boue et se dégraderont également

Lire aussi :   Comment choisir ses lunettes de vélo : catégorie, uv...

🔥 Votre prochain gravel vous attends ici 🔥
Découvrez tous les derniers modèles disponibles ! 🚴‍♀️

JB

JB

Rédacteur-en-Chef

Passionné par le vélo et le running, je partage sur ce blog tous mes conseils pour ceux qui souhaitent se lancer dans le gravel, qu'il s'agisse d'un loisir ou d'une pratique en compétition.
Voir tous mes articles

728x90_bikeinn

Laisser un commentaire