8 erreurs à éviter quand on prend son vélo pour travailler

CONSEILS

pub

🌸 GRAND DESTOCKAGE 🌸

Livraison express chez vous dès le lendemain ! 🚀

🎁 JE FONCE 🎁


De plus en plus de cyclistes, débutants ou non, vont travailler chaque jour avec leur vélo de route, gravel ou un vélo spécial vélotaf. Pour les plus expérimentés, certaines règles de base sont acquises depuis bien longtemps, mais pour ceux qui se lancent, il est préférable de prendre connaissance de ces quelques erreurs que beaucoup font, afin de ne pas les reproduire. Partir sans outils, rouler en jean…ou encore ne pas bien préparer son itinéraire avant de partir travailler par exemple.

Découvrez dans cet article 8 erreurs que beaucoup de débutants en vélotaf font et que vous pouvez éviter !

Partir sans outils pour réparer son vélo

Vous allez forcément crever un jour ou l’autre, alors gardez une chambre à air de rechange, des démonte-pneus et une pompe à disposition pour vous en sortir. Un multitool est indispensable. Assurez-vous, avant de l’acheter, qu’il dispose de tous les éléments nécessaires à la réparation sur le terrain, y compris les têtes Torx les plus délicates.

Faire du vélo en jeans, ou avec des vêtements inadaptés

Si vous vous rendez habituellement au travail en jeans, vous pouvez essayer de voyager avec, mais vous découvrirez rapidement que c’est une expérience à ne pas renouveler. En effet, un mauvais pantalon peut transformer vos trajets quotidiens en une épreuve insupportable, et parfois même vous pousser à arrêter complètement.

Pas de panique, car il existe de nombreux pantalons adaptés au vélo que vous pouvez porter à la fois sur et en dehors du vélo, sans pour autant utiliser un cuissard moulant.

Oublier d’avoir un éclairage puissant l’hiver

Malgré tous les efforts consentis, cette erreur se produit de temps à autre. Les soirs d’hiver, une lumière à plat risque de ruiner votre parcours. Gardez un chargeur de rechange au bureau qui pourra recharger la batterie pendant votre travail de l’après-midi, juste avant que vous ne preniez votre vélo. Vous pouvez aussi utiliser une lampe à dynamo que vous alimentez en pédalant.

Ne pas équiper son vélo de garde-boue

On choisit malheureusement rarement le moment de la journée où l’on se rend au travail, et parfois, il se met à pleuvoir en cours de route ou alors le chemin est déjà trempé avant même de partir.

Si vous êtes en tenue de vélo, être mouillé ne vous dérangera peut-être pas trop, mais si vous portez des vêtements pour le reste de la journée, vous êtes condamné à souffrir de l’humidité jusqu’à votre collation de l’après-midi. Investir dans un garde-boue est indispensable pour éviter d’arriver dans un sale état au bureau.

Oublier sa tenue de rechange. Oups

Nous sommes nombreux à nous rendre au travail en tenue de cycliste et à transporter des vêtements de rechange dans un sac à dos, y compris une paire de chaussures et une veste. Le principe fonctionne jusqu’à ce que l’on oublie de mettre quelque chose dans son sac. Le meilleur conseil est de toujours avoir une réserve de vêtements supplémentaires au bureau.

Ne pas bien sécuriser son vélo

La qualité d’un antivol doit correspondre à la valeur du vélo que vous souhaitez protéger contre le vol. Il est compréhensible, mais peu judicieux, d’être tenté de négliger l’achat d’un bon antivol. Le montant que vous dépenserez pour un antivol sera inférieur au prix de remplacement d’un vélo volé.

Choisir un itinéraire trop fréquenté mais plus rapide

Vous n’êtes pas obligé d’emprunter le parcours le plus court ou le plus rapide pour vous rendre au travail.

Prenez un chemin si possible sans voiture au lieu de rouler sur les parties les plus fréquentées de la route si cet itinéraire vous fait peur et que les voitures roulent trop vite. Passez un week-end à découvrir des chemins tranquilles au lieu d’emprunter l’itinéraire le plus direct. Vous pouvez ensuite changer de chemin d’un jour à l’autre pour que le trajet reste divertissant.

Rouler trop près du trottoir

De nombreux dangers menacent les cyclistes qui roulent trop près du trottoir, comme les bouches d’égout glissantes, les pentes de la route et le passage des piétons. Le seul moyen d’éviter un obstacle qui vous bloque soudainement la route est de dévier vers la circulation, ce qui est encore plus risqué.

Rouler près d’une rangée de voitures garées peut devenir un cauchemar, car il arrive que les portières des voitures s’ouvrent, ce qui peut avoir de lourdes conséquences

Lire aussi :   Les cadres de vélo sont-ils creux ?

🔥 Votre prochain gravel vous attends ici 🔥
Découvrez tous les derniers modèles disponibles ! 🚴‍♀️

JB

JB

Rédacteur-en-Chef

Passionné par le vélo et le running, je partage sur ce blog tous mes conseils pour ceux qui souhaitent se lancer dans le gravel, qu'il s'agisse d'un loisir ou d'une pratique en compétition.
Voir tous mes articles

728x90_bikeinn

Laisser un commentaire