Pluie et averse à vélo : 6 conseils pour survivre !

CONSEILS

pub

🌸 GRAND DESTOCKAGE 🌸

Livraison express chez vous dès le lendemain ! 🚀

🎁 JE FONCE 🎁


Faire du vélo sous la pluie peut être un véritable défi, surtout en ce moment où la France est frappée par des semaines de pluie incessante.

On en a marre de cette météo déprimante, mais pour les passionnés de cyclisme, il n’est pas question de ranger le vélo au garage. Plutôt que de laisser la pluie gâcher vos trajets, il est important de s’adapter et de suivre quelques conseils essentiels pour rouler en toute sécurité et confortablement, même sous les averses les plus intenses. Voici quelques recommandations pour continuer à pédaler malgré les intempéries.

Soyez très visible, plus que jamais

Nous commencerons par l’aspect le plus important : rester visible. Porter des vêtements de couleurs vives est le minimum requis, mais sous une pluie battante, cela ne suffit pas. Vous devez avoir une lumière rouge clignotante à l’arrière et une lumière blanche clignotante à l’avant. Le clignotement est essentiel car il attire plus facilement l’attention et vous rend plus visible.

Une veste de pluie réfléchissante et des éléments réfléchissants sur votre vélo sont également un atout majeur. Il est essentiel de porter des vêtements imperméables de haute qualité par temps humide. Perdre de la chaleur corporelle en étant constamment exposé à l’eau est une recette pour attraper froid, voire pire. Donc, lorsque vous investissez dans des vêtements de cyclisme imperméables, choisissez des couleurs vives avec des éléments réfléchissants. Cela vous rendra très visible dans toutes les conditions, même sous une forte pluie nocturne.

Roulez davantage au milieu de la route

Être facilement repérable est crucial, car vous devrez rouler plus près du milieu de la route. Parfois, vous devrez même occuper toute la voie, car traverser des flaques est extrêmement dangereux. Les routes sont généralement conçues pour que l’eau s’écoule du centre vers les côtés, ce qui cause souvent la formation de flaques sur les bords – précisément là où vous êtes censé rouler. De plus, la boue des abords de la route peut se répandre, rendant la route très glissante.

De plus, la forte pluie emporte divers débris et huiles de la route, les accumulant sur les côtés. Cela peut provoquer des crevaisons, et je vous assure que changer un pneu sous une pluie battante est loin d’être amusant ou facile.

Ainsi, pour assurer votre sécurité, il est préférable de rouler plus au centre de la route, loin du bord. Bien que cela puisse sembler contre-intuitif, c’est beaucoup plus sûr que de rouler près du trottoir.

Évitez les routes très fréquentées

Compte tenu des conditions et du fait que vous roulez au milieu de la voie la plupart du temps, il est préférable d’éviter les routes très fréquentées autant que possible. Cela vous permettra également d’éviter les éclaboussures des véhicules en sens inverse, car sous une forte pluie, il y aura toujours de l’eau sur la route, quelle que soit la qualité des infrastructures.

Être éclaboussé en permanence enlève immédiatement le peu de plaisir qu’il y a à rouler sous une pluie battante. De plus, cela augmentera votre sécurité, car moins de conflits sur la route rendront votre trajet beaucoup plus sûr. Si vous ne connaissez pas bien la région ou les routes alternatives, trouvez un abri et consultez votre carte.

Évitez les routes sujettes aux glissements de terrain

En choisissant une route différente, assurez-vous qu’il n’y ait aucun risque de glissements de terrain. Sous de fortes pluies, les glissements de terrain deviennent très probables, même dans des zones protégées. De plus, alors que les voitures sont quelque peu protégées des petits débris, en vélo, vous êtes beaucoup plus exposé aux blessures causées par les petites pierres qui tombent. Vous n’avez pas de cockpit en métal pour vous protéger des rochers de taille moyenne.

Donc, si votre itinéraire traverse un canyon ou une zone sujette aux glissements de terrain, il est préférable de rebrousser chemin plutôt que de prendre des risques pendant et juste après une forte pluie.

Portez des lunettes

Porter des lunettes est la chose la plus proche d’avoir un pare-brise sur votre vélo. Pouvoir voir sans que vos yeux soient constamment bombardés d’eau est essentiel pour rouler en toute sécurité. Naturellement, par forte pluie, des lunettes de soleil avec une protection supérieure à Cat. 1 rendront la visibilité difficile. Investissez donc dans une paire de lunettes claires pour ces occasions. Cependant, si la forte pluie vous surprend, il vaut mieux garder vos lunettes de soleil et rouler plus lentement plutôt que de les enlever et être aveuglé par les projections d’eau constantes.

Ajoutez des garde-boues

Paire de Garde-Boues SKS Speedrocker pour Freins à Disque

Ajouter des garde-boues peut énormément aider. Je sais que cela ajoute du poids, mais c’est un sacrifice nécessaire, surtout si vous prévoyez de fortes pluies. Cela réduira considérablement les projections d’eau et améliorera significativement votre confort. Même de petits garde-boues positionnés pour protéger votre visage et le bas de votre dos amélioreront considérablement votre conduite dans des conditions autrement horribles. Donc, les quelques centaines de grammes supplémentaires valent bien la peine.

Lire aussi :   Nos conseils pour éviter les accidents de la route à vélo

🔥 Votre prochain gravel vous attends ici 🔥
Découvrez tous les derniers modèles disponibles ! 🚴‍♀️

JB

JB

Rédacteur-en-Chef

Passionné par le vélo et le running, je partage sur ce blog tous mes conseils pour ceux qui souhaitent se lancer dans le gravel, qu'il s'agisse d'un loisir ou d'une pratique en compétition.
Voir tous mes articles

728x90_bikeinn

Laisser un commentaire