Le guide pour tout savoir sur les vitesses d’un vélo

CONSEILS

pub

🌸 GRAND DESTOCKAGE 🌸

Livraison express chez vous dès le lendemain ! 🚀

🎁 JE FONCE 🎁


La plupart des vélos possèdent différents plateaux et vitesses (hors fixie, single speed), cela vous permet d’accéder à des chemins / routes plus variés sur votre vélo grâce à la gamme de vitesses. Par exemple, plus la chaîne se trouve en haut de la cassette, plus il sera facile de monter une côte.

Dans ce guide, nous allons vous expliquer à quoi servent les vitesses et comment les utiliser sur votre vélo.

Comment utiliser les vitesses sur un vélo ?


Afin d’utiliser correctement les vitesses de votre vélo, vous devez déterminer quel type de mécanisme permet de changer de vitesse.

Il existe de nombreux types de mécanismes de changement de vitesse. Il peut s’agir de

  • Les manettes de changement de vitesse à poignée tournante
  • Manettes de changement de vitesse à tube de descente
  • Manettes de changement de vitesse au bout du guidon
  • Dérailleurs à gâchette
  • Manettes de changement de vitesse et de freinage intégrées.

En général, lorsque vous grimpez, vous voudrez mettre votre vélo sur une vitesse inférieure. Cela vous permettra de pédaler plus facilement pour franchir la pente. Au contraire, si vous souhaitez pédaler rapidement sur une route plate, il est préférable de passer une vitesse supérieure.

Comment débuter sur un vélo à plusieurs vitesses ?


Tout d’abord, un débutant doit se familiariser avec les vitesses de son vélo afin de comprendre comment utiliser les vitesses du vélo. Comme vous ne pouvez changer de vitesse qu’en pédalant, il s’agit d’une compétence importante à pratiquer.

Ensuite, il faut se concentrer sur la façon d’utiliser les vitesses du vélo lorsque cela est nécessaire. Nous en avons donné un exemple : passer à une vitesse plus facile en montée, afin de rendre la montée plus confortable.

Les cyclistes débutants doivent essayer de ne pas trop s’inquiéter de toujours avoir le bon rapport ! Avec le temps, cela deviendra une seconde nature.

L’un des aspects les plus difficiles de l’apprentissage du changement de vitesse est la terminologie. Bas/haut, grand/petit, facile/dur, rapide/lent, avant/arrière, un par un, deux par deux, trois par trois… si vous avez déjà la tête qui tourne, vous voudrez peut-être revoir les mots de vocabulaire suivants :

  • Petite vitesse = Facile = Bon pour grimper : La vitesse “lente” de votre vélo correspond au plus petit plateau à l’avant et au plus grand pignon sur votre cassette (vitesses arrière). Dans cette position, le pédalage sera le plus facile et vous serez en mesure de pédaler en montée avec le moins de résistance possible. Pour se mettre dans cette position, on appelle cela “rétrograder”.
  • Vitesse élevée = dure = bonne pour la descente : La vitesse la plus élevée de votre vélo correspond au plus grand plateau à l’avant et au plus petit pignon sur votre cassette (vitesses arrière). Dans cette position, le pédalage sera le plus dur et vous serez capable d’accélérer en descendant. Pour arriver à cette position, on appelle cela “upshifting”.
  • Vélo à vitesse variable : Lorsque vous étiez enfant, vous vous êtes probablement vanté du nombre de “vitesses” de votre vélo auprès de vos amis. Que ce soit 7, 18, 21 vitesses, etc., vous faisiez référence au nombre de vitesses de votre vélo. Vous pouvez déterminer ce nombre en multipliant le nombre de pignons de votre cassette (vitesses arrière) par le nombre de plateaux (vitesses avant) de votre vélo. Par exemple, si votre vélo a deux plateaux et 11 pignons dans la cassette, vous avez un vélo à 21 vitesses. Cependant, les vélos pour adultes haut de gamme sont rarement désignés de cette manière dans l’industrie moderne de la bicyclette car, en fait, plus ne signifie pas toujours mieux. Plus d’informations à ce sujet ci-dessous !

Le nombre de plateaux (vitesses avant) sur votre vélo détermine si votre transmission (le système de vitesses) est appelée “one-by”, “two-by” ou “three-by”. La tendance actuelle dans l’industrie du vélo est de s’efforcer de produire la même gamme de vitesses en utilisant moins de plateaux. Le résultat est une cassette plus grande (pignons arrière) qui a plus de pignons et souvent plus de dents sur le plus grand pignon de la cassette. Pourquoi ? Parce que, généralement, le fait d’avoir moins de plateaux rend le vélo plus efficace, plus léger et plus facile à utiliser et à régler. C’est la raison pour laquelle vous verrez fréquemment des transmissions one-by sur les vélo tout terrain haut de gamme et des transmissions two-by sur les vélos de route haut de gamme.

Avantages et inconvénients d’un vélo avec plusieurs vitesses

Le fait d’avoir plus de vitesses peut sembler être une excellente solution en matière de polyvalence, mais il y a des avantages et des inconvénients.

Points forts

  • Une gamme de vitesses plus large
  • Adapté à différents terrains et routes
  • Plus pratique pour les montées

Points faibles

  • Plus de vitesses signifie plus de pièces à entretenir/remplacer.
  • Le vélo est plus lourd car il y a plus d’équipement.

Nos conseils pour bien passer les vitesses sur son vélo

Anticipez le terrain : Changez de vitesse juste avant de commencer la montée, et non pas à mi-chemin lorsque vous ralentissez rapidement et exercez une pression maximale sur les pédales. Si vous changez de vitesse dans une côte, passez une vitesse à la fois et relâchez momentanément la pression sur les pédales pendant que vous changez de vitesse. Si vous entendez un grincement important, cela peut être le signe que vous changez de vitesse en appliquant une pression trop forte sur les pédales – et un grincement excessif usera votre transmission plus rapidement. Sur les plats ou dans les descentes, vous pouvez passer plusieurs vitesses à la fois.

En cas de doute, utilisez un rapport plus facile : Passer une vitesse difficile à pédaler peut sembler plus rapide, mais cela épuise rapidement vos forces et peut avoir des conséquences sur vos genoux. Utiliser un rapport plus facile et pédaler à une cadence plus élevée est plus efficace que de pédaler plus lentement avec un rapport plus difficile.

Essayez de maintenir la vitesse de pédalage la plus élevée que vous pouvez confortablement maintenir pendant toute la durée de votre randonnée. Vous aurez probablement une idée de la cadence qui vous convient le mieux après quelques sorties. Vous pouvez également faire preuve de rigueur scientifique en vous procurant un compteur de vélo qui vous permet de contrôler précisément la cadence pendant que vous roulez.

Les conseils suivants s’appliquent à un vélo conventionnel équipé de plus d’un plateau avant :

Utilisez une seule manette à la fois : Pour simplifier le passage des vitesses et minimiser les contraintes sur votre transmission, ne changez pas les vitesses avant et arrière en même temps. Rappelez-vous : faites passer la chaîne entre les plateaux avant pour les grands changements, puis utilisez les pignons arrière pour affiner votre réglage de vitesse.

Évitez de croiser la chaîne : Choisir des vitesses qui mettent votre chaîne sur les extrémités opposées des pignons avant et de la cassette arrière en même temps (cross-chaining) est difficile pour la transmission. Choisissez plutôt des pignons arrière qui sont relativement proches de l’alignement du pignon avant que vous choisissez.

De combien de vitesses ai-je besoin sur un vélo ?


Cela dépend de vos exigences en matière de cyclisme. Il s’agit notamment de l’endroit où vous roulez, de votre niveau d’expérience et de votre condition physique.

Si vous roulez dans des régions vallonnées, vous aurez besoin de plus de vitesses et de rapports de vitesse plus bas. Dans les régions plus plates, vous pourrez peut-être vous contenter d’un vélo à une vitesse, voire d’un fixie.

Les cyclistes plus forts et plus expérimentés seront peut-être plus intéressés par des rapports de vitesse plus importants. Ces derniers seront les mieux adaptés pour affronter les montées abruptes et les terrains variés.

Les navetteurs qui veulent se rendre régulièrement au travail à vélo peuvent vouloir se tourner vers des options nécessitant moins d’entretien. Un vélo à 7 vitesses est un choix populaire dans ce cas. Il y a toujours une bonne gamme de vitesses, et ils ont l’avantage d’être simples et rapides à entretenir, ou à réparer sur le pouce.

Dans l’ensemble, tout dépend des besoins et des préférences de chacun. Je suggère toujours d’essayer plusieurs vitesses différentes sur des vélos, soit dans des magasins de vélos, soit en les louant.

Le nombre de vitesses d’un vélo est-il important ?


Le nombre de vitesses est important, car il peut déterminer ce que votre vélo peut ou ne peut pas faire. Par exemple, si vous voulez faire beaucoup de vélo de route dans une région vallonnée, mais que vous n’avez qu’un vélo à une vitesse, cela va poser un problème.

Encore une fois, tout dépend de l’endroit où vous roulez et de votre style de conduite !

Lire aussi :   5 conseils pour allonger la durée de vie des composants de votre vélo

🔥 Votre prochain gravel vous attends ici 🔥
Découvrez tous les derniers modèles disponibles ! 🚴‍♀️

JB

JB

Rédacteur-en-Chef

Passionné par le vélo et le running, je partage sur ce blog tous mes conseils pour ceux qui souhaitent se lancer dans le gravel, qu'il s'agisse d'un loisir ou d'une pratique en compétition.
Voir tous mes articles

728x90_bikeinn

2 réflexions au sujet de “Le guide pour tout savoir sur les vitesses d’un vélo”

Laisser un commentaire