Dynamo pour le gravel & bikepacking : Bonne ou mauvaise idée ?

MATOS

pub

🌸 GRAND DESTOCKAGE 🌸

Livraison express chez vous dès le lendemain ! 🚀

🎁 JE FONCE 🎁


Les dynamos sont redevenues de plus en plus populaires ces dernières années, notamment en raison de l’intérêt croissant pour le bikepacking et le cyclisme ultra-endurance, grâce à la possibilité d’alimenter des lampes et de charger d’autres équipements pendant les déplacements.

Une dynamo est un dispositif, généralement situé dans le moyeu d’une roue de vélo, qui convertit l’énergie générée par la rotation de la roue en énergie électrique. Cette énergie est ensuite utilisée pour alimenter les lampes à dynamo avant et arrière du vélo, fournissant ainsi un éclairage constant sans avoir à recharger les lampes.

Dans cet article dédié au système dynamo, nous allons tenter de vous expliquer comment cela fonctionne et pourquoi en gravel et bikepacking, cela pourrait vous être très utile !

Lumens, Lux, deux notions pour comprendre la puissance d’un éclairage

La quantité de lumière produite par une source lumineuse peut être mesurée en lumens. Il s’agit en réalité d’une unité de mesure utile pour comparer le rendement de différents globes LED. Par comparaison, la luminosité de la lumière à une distance donnée du luminaire est appelée lux. La norme allemande mesure les lux sur un mur blanc à une distance de 10 mètres.

Deux luminaires ayant les mêmes lumens sur le globe LED peuvent donc produire des lux très différents selon la forme du faisceau. Un luminaire à forte luminosité peut avoir un lux faible s’il a un faisceau large, et un luminaire à faible luminosité peut avoir un lux élevé s’il a un faisceau étroit. Le fait que les différentes lampes distribuent leur lumière de différentes manières rend très difficile la comparaison de la luminosité entre les modèles.

La forme du faisceau, et non la luminosité, est probablement la caractéristique la plus importante d’un luminaire à dynamo. Les lampes peuvent avoir des rendements lumineux énormes, mais si elles ne peuvent pas amener la lumière là où vous devez voir, quelle est leur utilité ? En combinant un réflecteur approprié avec une LED suffisamment brillante, vous pouvez obtenir des lampes de vélo extrêmement efficaces pour une fraction des lumens.

Comment fonctionne une roue dynamo et est-ce compatible avec mon gravel ?

Une dynamo intégré directement au moyeu produit de l’électricité en faisant passer de puissants aimants permanents, généralement intégrés dans la coque du moyeu (le rotor), sur une bobine de fil (le stator). Ce processus est appelé induction électromagnétique et est, en termes simples, l’opposé du fonctionnement d’un moteur électrique.

La plupart des moyeux dynamo produisent six volts avec une puissance maximale typique de trois watts. La puissance produite par le moyeu de votre vélo augmentera au fur et à mesure que votre vitesse augmentera.

La connexion électrique du moyeu qui est reliée à vos feux est généralement une fiche à deux broches située du côté de l’entraînement du moyeu, mais il existe également des systèmes sans connecteur qui sont intégrés à la fourche du vélo.

La plupart des moyeux à dynamo sont situés sur les moyeux avant, mais certains intègrent la dynamo dans le moyeu arrière.

Les moyeux à dynamo sont disponibles pour la plupart des vélos, y compris les versions à frein sur jante et à disque, ainsi que les options à axe traversant et à fixation rapide.

Par conséquent, l’utilisation à grande vitesse d’un moyeu de dynamo conçu pour des roues de 700 cm sur un vélo pliant de 20 pouces peut augmenter le risque d’endommager votre lampe en raison d’une surtension.

Il existe par ailleurs des moyeux de dynamo pour différentes tailles de roues. En effet, les petites roues tournent plus vite que les grandes à une vitesse donnée.

Est-ce que je vais rouler moins vite avec une dynamo ?

Les principaux éléments à prendre en compte lorsque l’on envisage une dynamo sont le rendement, la résistance et le poids.

Le rendement d’une dynamo est sa capacité à produire de l’électricité à partir de la quantité d’énergie mécanique qu’elle reçoit. En principe, vous souhaitez fournir moins d’efforts pour en obtenir plus. Plus la puissance de la dynamo est élevée, plus elle a tendance à être efficace.

Le phénomène de traînée correspond à la résistance au roulement. C’est un phénomène que vous connaissez peut-être pour avoir acheté des pneus ou des roulements. Il est évident que vous voulez une résistance aussi faible que possible pour ne pas avoir à lutter contre votre dynamo chaque fois que vous pédalez. La bobine et les aimants auront toujours besoin d’un peu de résistance pour fonctionner, mais vous ne remarquerez probablement pas leurs petits besoins. C’est là que les anciennes dynamos échouaient, vous laissant avec une lumière terne et des jambes fatiguées. Il peut y avoir jusqu’à 20 % de différence dans la résistance à l’air entre les moyeux à dynamo bon marché et haut de gamme, alors faites le tour du marché avant de vous engager.

Le poids moyen d’un moyeu à dynamo est d’environ 400 g, ce qui, ajouté à votre paire de roues, peut représenter environ 2000 g selon votre vélo. Si vous partez pour un long voyage, vous transporterez moins de batteries, ce qui peut s’équilibrer, mais c’est un élément à prendre en compte.

Les moyeux à dynamos sont-ils adaptés au bikepacking ?

Le cycliste que l’on connait aujourd’hui ne serait pas le même sans une dynamo. Les longues journées passées à pédaler dans la nature sans aucune prise de courant en vue impliquent souvent de transporter de nombreux kits de batteries ou de planifier vos nuits à proximité d’endroits équipés d’électricité.

Avec une dynamo, vous pouvez charger vos gadgets pendant que vous roulez, prolongeant ainsi vos aventures sans avoir besoin d’équipement supplémentaire. Vous pouvez vous procurer des adaptateurs USB intégrés pour charger vos appareils sans avoir à y penser. Pour les petites randonnées ou les longues randonnées, le port USB peut se connecter directement à votre GPS pour vous éviter de perdre votre chemin.

Combien ça coute ?

Si vous avez un budget limité, fermez les yeux. Pour ajouter une dynamo à votre vélo, il faut au moins modifier la roue avant. Si vous voulez un port USB intégré et des feux arrière, la tâche est plus conséquente. Vous pouvez soit acheter des roues fabriquées en usine, qui sont moins chères, soit en acheter une faite à la main, qui sera probablement plus agréable à utiliser mais coûtera plus cher.

En général, une installation de dynamo de base vous coûtera environ 200 € minimum. Si vous voulez une installation complète, vous pouvez facilement dépenser plus de 1000 €. Même si cela semble cher, n’oubliez pas que vous achèterez plus de batteries, et que vous préserverez l’environnement à votre niveau.

Les roues gravel dynamo que nous vous conseillons

Paire de roues Gravel Dynamo SON 39P RS Disc 700

  • POIDS : 1800g. (Paire sans pneus / tubeless).
  • DESIGN : Jante carbone 3K Twill glossy, déco peinture argent brillant.
  • COMPATIBILITÉ : Roue libre Shimano/Sram 9/10/11/12v, convertible en Campagnolo 9/10/11/12v, Campagnolo Ekar 13v et Sram XDR 12v en option.

Roue avant vélo moyeu dynamo Alfine Sport DHS501 noir

  • Roue avant 28 pouces avec Moyeu dynamo Alfine Sport noir
  • Jante MAVIC A319 noir
  • Rayons Nirosta noir – Moyeu dynamo SHIMANO Alfine noir
  • Compatible : avec vélos de randonné, de ville, pour dames et hommes – compatible avec frein sur jante et jante à disque
Lire aussi :   Les meilleurs porte-vélos pour voiture : Transportez votre vélo en toute sécurité

🔥 Votre prochain gravel vous attends ici 🔥
Découvrez tous les derniers modèles disponibles ! 🚴‍♀️

JB

JB

Rédacteur-en-Chef

Passionné par le vélo et le running, je partage sur ce blog tous mes conseils pour ceux qui souhaitent se lancer dans le gravel, qu'il s'agisse d'un loisir ou d'une pratique en compétition.
Voir tous mes articles

728x90_bikeinn

Laisser un commentaire