Vélo : comment le corps s’acclimate à la chaleur ?

SANTE & NUTRITION

pub

🌸 GRAND DESTOCKAGE 🌸

Livraison express chez vous dès le lendemain ! 🚀

🎁 JE FONCE 🎁


Bien de l’été ne soit pas si chaud que prévu dans certaines régions de la France, faire du gravel ou vélo de route sous de grosses chaleurs ou la canicule peut être dangereux si vous n’êtes pas bien équipé. Si vous prévoyez de faire du bikepacking dans un pays chaud, il est plus que nécessaire de s’informer sur le sujet que nous allons évoquer.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment le corps s’acclimate à la température extérieures et quelques conseils pour optimiser ce processus, afin de pouvoir faire du vélo peu importe les conditions climatiques.

On appelle acclimatation le processus par lequel votre corps s’adapte à la chaleur au fil du temps, ce qui vous permet d’être plus efficace et plus à l’aise lorsque vous pédalez dans des conditions chaudes.

Quelle est la durée de l’acclimatation du corps aux températures extérieures ?

L’acclimatation est un processus qui ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut généralement jusqu’à 14 jours pour que le corps puisse s’adapter à un nouvel environnement plus chaud. Tout au long de cette période, votre corps subit plusieurs changements sur le plan physiologique afin d’améliorer sa faculté à dissiper la chaleur, à s’hydrater et à maintenir ses performances.

Que faire pour s’acclimater ?

Il existe plusieurs activités qui peuvent contribuer à une bonne acclimatation à la chaleur. Ces activités peuvent être intégrées à votre entraînement avant de vous rendre dans des environnements chauds ou lorsque vous vous préparez à participer à un événement par temps chaud. Rappelez-vous de toujours être à l’écoute de votre corps et de prendre des jours de repos si nécessaire au cours de cette période d’acclimatation.

💡 Conseil : on peut penser qu’il n’est pas nécessaire de s’échauffer avant de rouler sous la chaleur, mais c’est tout le contraire. Un bon échauffement est essentiel car il permet à votre organisme de se mettre en route et de commencer à transpirer tout de suite.

  • Exposition passive à la chaleur : il s’agit de passer du temps dans des conditions chaudes sans faire de sport, par exemple en s’asseyant dans un sauna ou un bain chaud. Cela peut aider votre corps à se familiariser avec la chaleur sans le stress supplémentaire de l’exercice.
  • S’entraîner sous la chaleur : il est possible de s’acclimater en pédalant dans un environnement chaud, mais le plus important est de gérer l’intensité de l’entraînement. Commencez par une faible intensité et augmentez-la progressivement au fur et à mesure que votre corps s’adapte. Rouler à haute intensité trop tôt n’accélère pas les choses et rend votre séance d’entraînement de mauvaise qualité.

Dans les trois ou quatre premiers jours de l’entraînement d’acclimatation, il faut réduire l’intensité de 60 à 70 % et les sorties ne doivent durer que 60 à 90 minutes. La durée et l’intensité des sorties doivent être augmentées progressivement au cours des 3 à 5 jours suivants. Au bout d’une dizaine de jours, vous devriez être prêt pour votre entraînement classique. Rappelez-vous qu’il n’est pas nécessaire de rouler tous les jours sous des températures élevées pendant que vous essayez de vous acclimater, mais ne dépassez pas 2 à 3 jours entre les séances d’entraînement à la chaleur, sinon vous réinitialiseriez le processus.

Que se passe-t-il quand le corps s’acclimate à une nouvelle température ?

Peu importe que vous vous acclimatiez passivement ou que vous suiviez un entraînement actif à l’acclimatation, votre corps subira plusieurs changements importants pour mieux faire face à la chaleur.

Voici les changements physiologiques les plus importants auxquels vous pouvez vous attendre :

  • La sueur apparaît plus tôt et plus abondamment que d’habitude.
  • La transpiration est plus régulière sur l’ensemble du corps, et pas seulement sur le dos et les aisselles.
  • Votre sueur est moins chargée en électrolytes, car votre corps essaie de les préserver.
  • Votre volume plasmatique est plus important pour vous fournir plus de liquide qui se transforme en sueur et pour améliorer votre capacité à évacuer la chaleur de vos organes vers la surface de votre peau.

L’acclimatation à la chaleur est un élément essentiel de votre préparation au cyclisme par temps chaud et vous permettra de continuer à performer lors de vos sorties, peu importe le temps qu’il fait dehors. C’est aussi le cas lorsqu’on fait du vélo par temps très froid, mais nous en reparlerons cet hiver !

Lire aussi :   Combien de calories brûle-on à vélo ?

🔥 Votre prochain gravel vous attends ici 🔥
Découvrez tous les derniers modèles disponibles ! 🚴‍♀️

JB

JB

Rédacteur-en-Chef

Passionné par le vélo et le running, je partage sur ce blog tous mes conseils pour ceux qui souhaitent se lancer dans le gravel, qu'il s'agisse d'un loisir ou d'une pratique en compétition.
Voir tous mes articles

728x90_bikeinn

Laisser un commentaire